WEILL Paul, Ernest

 

Né le 14 février 1874 à Blainville-sur-l’Eau (Meurthe-et-Moselle), massacré le 2 avril 1944 à Condat-sur-Vézère (Dordogne) ; industriel ; victime civile d’origine juive.

Paul Weill fut l’une des nombreuses victimes de la division Brehmer en Dordogne.
Du 26 mars au 2 avril 1944, la division Brehmer, ou division B de l’initiale du patronyme de son chef, le général Brehmer, accompagnée par des éléments de la Sipo-SD et de la Brigade nord-africaine et bénéficiant de renseignements collectés par des délateurs, collaborationnistes ou non, et par l’administration de Vichy, traversa le département de la Dordogne, traquant les maquisards et massacrant des civils en représailles dans le cadre d’opérations de répression, mais aussi en conduisant une politique génocidaire à l’encontre des nombreux Juifs réfugiés dans le département. Les hommes furent abattus parce que Juifs et les femmes et les enfants furent souvent arrêtés, transférés à Drancy puis déportés vers les centres de mise à mort, Auschwitz-Birkenau principalement.
En zone dite libre puis zone sud, les Juifs avaient été recensés en application d’une loi de Vichy du 2 juin 1941, le jour même de la promulgation du second statut des Juifs ; un recensement spécifique des Juifs étrangers intervint en janvier 1942 ; enfin, une loi de Vichy du 11 décembre 1942 imposa en zone sud la mention « juif » sur la carte d’alimentation et sur la carte d’identité des Juifs français et étrangers.
Paul Ernest Weill était le fils de Raphaël et de Laure (ou Louise) Salomon. Il avait épousé Juliette Neugars et ils avaient eu un fils, prénommé Léon. Arrivés de Paris en novembre 1943, ils étaient domiciliés au Change. Son épouse et lui-même furent arrêtés le 1er avril 1944 et conduits à Blis-et-Born puis à Saint-Pierre-de-Chignac et, enfin, à Condat-sur-Vézère. Paul Weill a été fusillé, à peu de distance du bourg, à 19 h, le 2 avril 1944, aux côtés de Sylvain Asch. Nous ignorons ce que fut le sort de son épouse.
Le nom de Paul Weill a été gravé sur la stèle de « La Redondie Basse » qui porte les noms des six autres victimes fusillées sur la commune de Condat-sur-Vézère : Paul Cérou, André Delbos, Yvon Delbos, Georges Haupinot, René Veyssière, Sylvain Asch.

Bernard Reviriego, Dominique Tantin
 

SOURCES : Arch. Dép. Dordogne, 1573 W 8 ; 1 W 1809. — Registre d’état civil de Condat-sur-Vézère. — Bernard Reviriego, Les Juifs en Dordogne, 1939-1944, Périgueux, Éditions Fanlac-Archives départementales de la Dordogne, 2003, p. 245, 488-489. — Guy Penaud, Les crimes de la division Brehmer, La traque des résistants et des juifs en Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne (mars-avril 1944), Périgueux, Éditions La Lauze, 2004, p. 403. — Paul Mons, La folie meurtrière de la division Brehmer, mars-avril 1944, Dordogne-Corrèze, Haute-Vienne, Brive-la-Gaillarde, Éditions Les Monédières, 2016, p. 137-139. — Jean-Paul Bedoin, Anacr Dordogne, Chemins de la mémoire. Dordogne / volume 1, Conseil général de la Dordogne, 2011, p. 48-49.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article196856, notice WEILL Paul, Ernest par Bernard Reviriego, Dominique Tantin, version mise en ligne le 8 novembre 2017, dernière modification le 30 juillet 2018.
2007-2019 © Copyright Fusillés/Editions de l'Atelier - Tous droits réservés || Fusillés - 9, rue Malher - 75004 Paris

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------