Le plan sécuité de la commune

D.I.C.RI.M.
Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs

Qu'est ce que le DICRIM ?

Le Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs indique les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde répondant aux risques majeurs susceptibles d’affecter la commune.
"Selon le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, on dénombrerait actuellement 21 802 communes exposées à un risque naturel et 12 236 à un risque technologique (lié soit à la présence d’installations industrielles dangereuses ou nucléaires, soit à un risque de rupture de barrage ou encore au transport de matière dangereuse sur les routes de la localité). […] Il revient au maire de réaliser et de rendre public un document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM), qui renseigne ses administrés des risques existant sur le territoire, de leurs conséquences et des mesures prises pour y faire face."

Un risque limité

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un document d’information et de prévention. S’il doit être examiné convenablement dans chaque foyer et conservé par la suite, il ne doit en aucun cas faire naître un quelconque affolement dans l'esprit collectif à propos de risques dont on sait pertinemment qu’ils sont extrêmement rares et limités.
La commune de Condat-Sur-Vézère est exposée aux risques naturels et technologiques, inondation, rupture de barrage et transport de marchandises dangereuses sur les routes départementales notamment, où peuvent transiter des véhicules de transport spécifique.
En plus de son rôle pédagogique sur la nature des risques majeurs, "le DICRIM est destiné à informer les Condatois sur la conduite à tenir et les consignes à appliquer en cas de crise". Il synthétise le Plan Communal de Sauvegarde qui fixe, entre autres, les règles et mesures que la collectivité mettrait en œuvre pour l’assistance à la population, si d’aventure survenait un sinistre". Plus détaillé que le DICRIM, ce dernier est consultable en Mairie.

Un document pédagogique

Dans le détail, le DICRIM présente les risques auxquels la commune de Condat-sur-Vézère peut être exposée , donne une définition et explique quels peuvent être les signes avant-coureurs précédant une alerte. Il donne par ailleurs des conseils de comportement et des consignes sur les précautions à prendre avant, pendant et après un péril important.

L’alerte aux populations

Par le véhicule de la commune équipé de haut-parleurs avec messages d’alerte selon les phénomènes constatés

Ou téléphone au domicile des personnes concernées.

Fin d'alerte
Par le véhicule de la commune équipé de haut-parleurs avec messages d’alerte selon les phénomènes constatés

Ou téléphone au domicile des personnes concernées.

La fin de l’alerte est annoncée par message radiodiffusé.

Celui-ci marque la fin du danger.

  • DICRIM

    Plan de mise en sécurité de la commune
    Publié le 31/12/2014